Formée à Paris au Théâtre de l’Air Nouveau dirigé par Luc Saint-Eloy, au Laboratoire de l’Acteur dirigé par Hélène Zidi, puis au Théâtre du Mouvement dirigé par Claire Heggen et Yves Marc, Daniely Francisque s’est révélée en 20 ans dans une cinquantaine de productions, alliant ses qualités de comédienne, de danseuse et de chanteuse, sur scène comme à l’écran.

Elle participe à de nombreux stages professionnels en France et Martinique, notamment Théâtre/Jeu : École Jacques Lecoq, Théâtre de l’opprimé ; Dramaturgie : Ghisla Braoudé, Jean-Yves Picq, Carole Fréchette, José Pliya, Emile Lansman ; Danse : Josiane Antourel, José Chalons, Norma Claire, Erol Josué, Christophe Haleb.

Au théâtre, elle interprète des auteurs tels que Carole Fréchette, Molière, Marivaux, José Pliya, dans des mises en scène dirigées par Hassane Kassi Kouyaté, Nelson Rafaell-Madel, Lucette Salibur, Luc Saint-Eloy, Kristof Langromme.

Actrice tv/cinéma (dont « Guyane », création originale Canal+), elle reçoit le Trophée de la Meilleure Actrice de Long-métrage à Marseille (Independant Film Festival, 2017) puis à Toronto (Alternative Film Festival, 2018) pour le film « Tourments d’amour » de Caroline Jules, multi-primé internationalement. (voir sa bande démo)

Elle fonde en 2010 la compagnie TRACK avec Patrice Le Namouric, qui fait dialoguer création théâtrale et écriture cinématographique, et où elle assume les fonctions de comédienne, d’auteure et metteuse en scène.

Elle écrit, adapte et met en scène une dizaine de spectacles avec des publics non-professionnels (jeune public, adulte, public éloignés de la culture, femmes immigrées) avant de mettre en scène sa pièce « Ladjablès, femme sauvage » à Tropiques Atrium Scène Nationale de Martinique (2018). Elle y prépare pour 2019 la mise en scène de « Moi, fardeau inhérent » de l’auteur haïtien Guy-Régis Junior. Elle crée des mises en scène à fort impact visuel, dans un théâtre qui convoque l’intime et l’émotion.

Auteure de théâtre sensible aux sujets humanistes, elle écrit « Nèg pa ka mò » (fresque historique, 1994), « Cyclones » (thriller théâtral, 2015) puis « Ladjablès, femme sauvage » (conte fantastique, 2017). Dans une écriture poétique, aux confluences du théâtre et du cinéma, où priment l’intrigue et l’action, elle dessine des ambiances brumeuses, où le réel se mêle au surnaturel. Les personnages qui y gravitent sont au bord d’une déroute existentielle, menacés par leur propre chaos et forcés à se dépasser pour s’en sortir… pour le meilleur ou pour le pire.

Daniely est artiste en résidence à Tropiques Atrium scène nationale de Martinique jusqu’à 2020.

voir sa bande démo cinéma